AMERICAN SPIRIT • SWISS PRECISION
Veuillez patienter...

Hamilton : une marque sous le feu des projecteurs

Le premier objectif du cinéma est de divertir, de permettre au public de s’échapper du quotidien et de le transporter dans un autre monde le temps d’un film. Pour ce faire, les réalisateurs utilisent des décors et des accessoires afin de créer un univers différent tout en restant réaliste. Voici comment Hamilton est devenue « la marque du cinéma » et a aidé les réalisateurs à composer des personnages et des nouveaux mondes.

 

 

En 1932, les montres Hamilton apparaissent dans le film Shanghai Express avec Marlene Dietrich. Ce brillant début annonçait la promesse d'une belle relation entre Hamilton et le cinéma. Aujourd'hui, près de 80 ans plus tard, ce partenariat perdure et Hamilton continue d'inspirer les stylistes et les designers de l'industrie cinématographique.

 

 

En 1951, par souci de précision historique, une montre Hamilton est choisie pour figurer dans Les Hommes-grenouilles, un film au succès retentissant sur une équipe de plongeurs de l’armée spécialisés dans la démolition sous-marine. Hamilton est alors le premier fournisseur de l’armée américaine et a déjà conçu et produit des montres submersibles pour la marine.

 

 

 

 

 

 

"Depuis ces deux apparitions notables, les montres Hamilton sont apparues dans plus de 500 films, des chefs-d’œuvre futuristes aux comédies, en passant par des films d’action et films biographiques. "

 

 

 

 

 

 

 

 

Il faudra ensuite attendre 10 ans pour qu’une montre Hamilton apparaisse à nouveau à l’écran mais, une fois de plus, c’est dans une superproduction. Dans Sous le ciel bleu d’Hawaii, le personnage interprété par Elvis Presley, dont c’est l’un des plus grands succès, porte un modèle Ventura. L’esthétique du modèle colle parfaitement à l’époque et au personnage.

 

 

Depuis ces deux apparitions notables, les montres Hamilton sont apparues dans plus de 500 films, des chefs-d’œuvre futuristes aux comédies, en passant par des films d’action et films biographiques. La variété des genres souligne l’étendue et la diversité de la collection Hamilton, qui permet de choisir la montre idéale pour un personnage donné.

 

 

Mais Hamilton est loin d’accepter toutes les demandes de montres émanant du cinéma. En effet, la marque procède toujours de la même façon et choisit les projets, aujourd’hui comme hier, en répondant à une seule et même question : « La montre va-t-elle aider à définir le personnage ? » Hamilton et les réalisateurs travaillent toujours en étroite collaboration. Le costume est l’un des principaux éléments dont se servent l’acteur et le réalisateur pour construire le personnage imaginé par le scénariste, et la montre que porte ce personnage doit refléter le choix très personnel qu’il aurait lui-même fait. Il faut que ce soit la bonne.

 

 

 

 

 

 

"Hamilton a mis au point une montre unique pour Murphy Cooper (incarnée par Jessica Chastain), l’un des premiers rôles que le public suit enfant, adulte puis vieille dame, et qui lutte pour sauver la planète aux côtés de son père (joué par Matthew McConaughey). "

 

 

 

 

 

 

Parmi les exemples récents, citons Interstellar, un film dont l’action se déroule dans un futur imaginaire, et dans lequel le temps joue un rôle déterminant. Hamilton a mis au point une montre unique pour Murphy Cooper (incarnée par Jessica Chastain), l’un des premiers rôles que le public suit enfant, adulte puis vieille dame, et qui lutte pour sauver la planète aux côtés de son père (joué par Matthew McConaughey). La Khaki BeLOWZERO 1000m Auto s’affiche en outre au poignet de Mark Watney, le personnage principal de Seul sur Mars interprété par Matt Damon. Ce film de survie, de persévérance et d’ingéniosité se passe lui aussi dans le futur et la Khaki BeLOWZERO 1000m Auto était tout simplement le modèle idéal pour aider le héros dans sa mission.

 

 

 

 

Mais il n’a pas toujours suffi de sélectionner une montre dans une collection, comme on le ferait en magasin ou sur Internet. Il est ainsi arrivé qu’un réalisateur ou un producteur confient à Hamilton le soin de créer une pièce spécialement pour un film.

 

 

L’exemple le plus marquant est sans aucun doute ce grand classique de 1968, 2001 : Odyssée de l’espace, pour lequel Stanley Kubrick a demandé à Hamilton de créer une série de pendules et montres futuristes. À l’époque, certaines montres Hamilton étaient présentées dans des magazines de mode et sont devenues des modèles très recherchés. Malheureusement, les modèles imaginés pour le film étaient trop complexes à produire, et même ceux qui apparaissent à l’écran ne sont que des prototypes. Ce n’est que 40 ans plus tard qu’Hamilton trouvera un moyen de produire la montre du film, qui fut bien sûr limitée à 2001 exemplaires.

 

 

Astronautes, pilotes, explorateurs, ennemis du crime, superhéros, voyageurs dans le temps, quidams à l’histoire extraordinaire... cela fait près de 80 ans que les réalisateurs choisissent Hamilton pour leurs personnages. Hamilton est fière d’être « la marque du cinéma ».